Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Secrétaire Général de Force Ouvrière a estimé que l'organisation patronale allait trop loin, dénonçant "une provocation".

Ouvrir les commerces le soir et le dimanche, supprimer certains jours fériés, mettre fin au salaire minimum pour certaines catégories de chômeurs... Les propositions du Medef font du bruit et ont largement fait réagir ce lundi matin Jean-Claude Mailly, Le secrétaire général de FO, a été très véhément sur BFMTV. "Ce n'est pas négociable ce genre de choses. La France ne se gère pas comme une entreprise privée. La prochaine étape, c'est quoi : on va faire travailler les enfants ?" a-t-il lancé très énervé.

Pas mieux sur iTele : "Comme on n'est pas le 1er avril, ce n'est pas une blague" a-t-il regretté.

Plus tôt, il avait indiqué à l'AFP que le Medef est "dans l'outrance". "A partir du moment où ils font une standing ovation au Premier ministre, ils pensent qu'ils influent les pouvoirs publics et ils en rajoutent", a-t-il expliqué ajoutant : "toutes ces pistes, on les rejette". Le Medef "est ou dans un rôle d'outrance ou dans un rôle politicien. Fermez le ban !", a-t-il conclu.


Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :